Mon texte multi-lignes
MISE A JOUR JQUERY
La fin d'une belle histoire...
Mesdames, Messieurs, 

    Dans la vie, il est parfois des choix qui peuvent être très difficiles. 
Depuis quelques mois, face à de nombreuses problématiques non résolues, nous avons dû nous rendre à l’évidence que nous n’avions plus les épaules suffisamment solides pour les supporter et les dénouer. C’est donc avec une profonde tristesse et véritable déception que nous vous annonçons la fermeture définitive de la clinique vétérinaire du Chat et de la Souris le 22 décembre 2018. 
    Devenir vétérinaire praticien implique un investissement personnel conséquent, puisque cela impose (entre autre) d’assurer ce qu’on appelle « la continuité et permanence des soins », jours et nuits, 24h/24, 7 jours/7, sans pouvoir y déroger sous peine de sanctions. Il est évident que choisir cette profession sous-entend d’accepter cette contrainte conséquente qui peut être allégée lorsqu'elle est partagée (associés, salariés, collaborateurs ou confrères). Malheureusement, depuis plusieurs années, le monde médical souffre d’une désertion et, le monde vétérinaire, pour diverses raisons, est en train de subir le même sort. Ceci est particulièrement visible dans les zones géographiques moins attractives (Limoges et ses alentours en font malheureusement partie). Ainsi, le nombre de vétérinaires assurant cette énorme contrainte se réduit comme peau de chagrin. 
    Depuis la création de la clinique, fin 2012, j’ai toujours assuré mes devoirs par mon biais ou celui de mon mari (le Docteur KRYSA Johann), 7 jours/7, 24h/24, en déléguant parfois (quelques week-ends de repos et 1 à 2 semaines de congés par an) à une autre clinique de Limoges qui acceptait, occasionnellement, d’assurer nos contraintes sans dédommagement. 
    Cependant, avec le manque de vétérinaires « d’astreinte » dans certaines régions, ce sont souvent les mêmes qui assuraient ce devoir. L’Ordre des Vétérinaires a donc souhaité en impliquer plus en publiant un nouveau code de déontologie vétérinaire qui a fait progressivement apparaître la possibilité de passer cet arrangement confraternel occasionnel en service payant, malheureusement trop coûteux pour une petite structure comme la mienne. J’ai alors essayé, depuis plus d’un an et demi, de recruter des collaborateurs ou associés prêts à faire des astreintes, en vain... Il y a quelques mois, j’ai bien dû me rendre à l’évidence : assurer toute seule mes obligations professionnelles et familiales était impossible. 
    J'ai alors cessé d'assurer ma permanence de soins et me suis retrouvée dans l’illégalité « ordinale ». Ceci a été rapidement porté à la connaissance de l’Ordre qui me demande, sans délai, de me mettre en conformité avec cette réglementation. 
    Enfin, s’ajoutant à tout ça, la clinique subit depuis plus de 2 ans un gros problème technique dont la réparation nécessiterait des travaux impliquant une charge financière importante, s'ajoutant à l'investissement initial déjà conséquent. 
    Face à cette situation, nous espérons donc que vous comprendrez ce choix douloureux et déchirant mais qui a été très longuement réfléchi. 
 
    Nous sommes sincèrement désolés, mais sachez que nous ne vous abandonnons pas puisque nous allons transmettre tous vos dossiers au Docteur Sandrine FORMOSA, vétérinaire à la clinique « Les Moustaches » à Chaptelat (37 rue Saint-Eloi 87 270 CHAPTELAT au 05 55 32 08 53). Elle vous préviendra de vos rappels de vaccins et pourra assurer la continuité de vos prescriptions et soins. Par ailleurs, si vous le souhaitez, nous pourrons vous envoyer vos dossiers par mail, à votre demande. 
    Nous remercions vivement tous ceux et celles qui nous ont fait confiance, que ce soit parmi les vétérinaires et parmi les propriétaires d’animaux. 
ARTICLES 

Un hérisson à la Clinique

Faut-il vacciner son chat chaque année?
Etablissez son protocole vaccinal.










Nos mascottes
cliquer sur les images
REGLISSE
MIRABEL
Inséparables, Réglisse et Mirabel ont trouvé leur place au sein de la clinique : une cage à deux étages située dans la salle d'attente. Ils adorent les enfants surtout s'ils distribuent des calins ou des granulés. Alors n'hésitez pas!